Nans Peters | Route d'Occitanie - étape 3
Getty images
Cycliste AG2R La Mondiale

Nans Peters

🇫🇷 Route d'Occitanie - étape 3

22/06/19 | 2.1
Départ
Arreau  
Arrivée
Luchon Hospice de France
Distance
173km
Résultat
10ème

Au départ Tony était 4ème du général et moi 11ème. On avait donc décidé de jouer sur deux tableaux, lui en restant avec les favoris et moi en anticipant et prenant l'échappée et du même coup en obligeant les équipiers à s'user à ma poursuite et ai si isoler les leaders dont Uran, les Ineos et Valverde, les principaux acteurs et rivaux de Tony et moi.

Dans le premier col nous sommes sortis à 14 coureurs. Rossetto et Rolland sont partis dans le second col alors qu'on était cette bonne échappée devant. Je savais que Rossetto serait moteur du groupe puisqu'il n'était là que pour bourriner en vue du championnat de France du CLM qu'il prépare bien. Du coup j'ai relancé quand ça a commencé à prendre trop de terrain, il y avait une trentaine de secondes. Je suis rentré sur eux et je leur ai dit que ça ne servait à rien, qu'il fallait attendre le reste de l'échappée. J'ai tenté de les dissuader. Rolland ne voulait plus rouler parce que j'étais placé au général et je lui faisais peur. Rossetto voulait rien savoir et il écrasait les pédales. On s'est bien pris la tête puis je les ai laissé partir et je me suis relevé. Ils ont voulu courir en champions et au final ils ont tout perdu! Pour moi c'était risqué de me relever puisque dans le contre du coup l'ambiance était pourrie, la grosse partie du boulot reposait sur nous, Hubert Dupont et moi et le peloton nous gardait à portée de fusil. Dans le Port de Balès on est monté très fort et j'ai attaqué sur le sommet puisque derrière Sivakov avait relancé depuis le groupe des leaders, en gros le top 10 du général. Au sommet Sivakov est rentré sur nous donc on s'est retrouvé à quatre, puis à trois quand Dupont a cédé. On a bien résisté jusqu'à trois kilomètres de l'arrivée où on se fait reprendre. L'arrivée à l'Hospice de France était super dure avec cinq kilomètres à 12% de moyenne pour finir cette étape de plus de 4100 mètres de dénivelé. C'était horrible mais je me suis battu pour terminer 10ème de l'étape et grimper à la 9ème au classement général.

Je suis content, ça fait toujours plaisir de jouer les premiers rôles et mettre à profit ma forme et la force acquise sur le Giro!

Prochaines courses

29/09/2019 Paris - Chauny
05/10/2019 Giro dell'Emilia
06/10/2019 Gran Premio Bruno Beghelli
08/10/2019 Tre Valli Varesine
10/10/2019 Gran Piemonte

S'abonner | Zone fan