Nans Peters

Vuelta - étape 5

29/08/18

29/08/18 - Vuelta - étape 5 - World Tour - 37 ème

Granada - Roquetas de Mar 189 Km
Hier l'échappée est allée au bout. Aujourd'hui elle avait aussi des chances d'aller au bout. Toutes les équipes frustrées de ne pas avoir été devant hier, celles qui n'ont pas de sprinteur, celles qui comme nous n'ont pas de grand grand leader en mesure de gagner le classement général final et celles qui ont de bons puncheurs dans leurs rangs, en gros tout le peloton, étaient intéressées pour aller de l'avant aujourd'hui. Il y a donc eu une énorme baston de fous pendant 1h30! Au compteur, 47 km/h de moyenne avec des cols, des traversées de ville et des routes sineuses. C'était de la grande folie. Au début je suis allé deux fois dans un coup, je mettais au moins dix minutes à "me refaire". Kilomètre 51 on est arrivé dans un col de 3ème catégorie, j'étais placé à mi-peloton et au bout de 500 mètres, toujours à fond, j'ai levé la tête et j'ai vu des coureurs de partout sur la route! Il y avait des groupes de 7-8 coureurs maximum et des individus qui se "garaient" en bord de route, morts, pour récupérer de leurs efforts du début de course. Au sommet les morceaux se sont au peu recollés. 
Situation de course : 20 hommes devant avec Geniez, un groupe de 40 avec nos deux leaders et Gastauer (ce qui reste du peloton), un groupe de 60 -70 avec moi, un autre groupe de 30-40 avec Gougeard, Cherel et Duval. Puis quelques mecs par-ci, par-là.
20 kilomètres plus loin tout est rentré dans l'ordre, toujours les 20 échappés et derrière regroupement général. Nous voilà donc à moins de la mi-course mais je suis déjà vidé, je n'avais plus aucune énergie.Tout le monde était dans le même état. J'ai passé 1h à ne faire que manger et boire puis je me suis un peu refait, mais pas trop non plus puisque devant il y a 20 mecs qui sont sortis à l'endroit le plus difficile, donc pas un faible parmi eux, que des champions!
Dans l'équipe, je n'étais pas le pire, Mickaël, Alexis et Julien n'ont pas vu le jour de la course! J'ai donc fait un nombre incalculable d'allers et retours à la voiture du directeur sportif pour chercher des bidons pour tout le monde sous les 38°C quotidiens! Et entre chaque je plaçait mes leaders Hubert et Tony à l'avant du peloton comme il y avait du vent et un peloton étiré.
Au final, certains de l'échappée ont resisté au retour du peloton et le français de la FDJ Rudy Mollard s'est emparé du maillot rouge de leader.
Pas de changements pour nos deux leaders.
 
         crédit photo : TDW Sport - Getty images



Calendrier

Cliquez sur les mois pour afficher les évènements.

27/10/18 - Bilan de saison - 2018 -

14/10/18 - Chrono des Nations - 1.1 - CLM - 14

13/10/18 - Giro di Lombardia - World Tour - abandon

09/10/18 - Tre Valli Varesine - 1.HC - abandon

07/10/18 - GP Beghelli - 1.HC - 32

06/10/18 - Giro dell'Emilia - 1.HC - 30


Archives