Nans Peters

Nans PETERS

"Bienvenue sur mon site

Cycliste professionnel

AG2R La Mondiale"

0
Victoire
0
Seconde place
0
Troisième place
0
Jours de courses

20/05/18 - Tour de l'Ain - étape 3 - 2.1 - 2ème

Cette dernière étape était un peu vallonnée tout le long jusqu'à Gex pour une arrivée en sommet, au col de la Faucille long de 9,6 kilomètres.
Dès le premier GPM au bout de 11 km j'ai senti que j'étais super bien, je ne forçais pas, je n'avais pas mal aux jambes ! Pourtant il pleuvait les 50 premiers kilomètres et sous ces conditions d'habitude je suis toujours un peu engourdi, mais pas aujourd'hui! 
Il y avait donc quelque chose de bien à tenter. J'ai passé l'étape dans le peloton, au chaud et je me suis bien placé au pied de la Faucille. J'ai fait une montée propre, sans erreur.
J'avais tout optimisé, pas trop mangé le matin, jeté mes bidons, pas de sous-maillot, pas de cardio... pour être le plus léger possible!
Clément Chevrier puis Tony Gallopin ont super bien travaillé pour moi en attaquant chacun leur tour pour obliger les Groupama - FDJ à rouler fort à leur poursuite. Du coup à l'arrière du groupe c'est le gros écrémage. A 1,5 km de la ligne nous ne sommes plus que quatre. Nicolas Edet attaque, David Gaudu ramène Arthur Vichot dans sa roue, je recolle, je suis limite, mais toujours là! Face à Vichot je savais que j'avais perdu si j'attendais la toute toute fin donc j'ai lancé le sprint à un peu plus de 300m.. mais plus fort, il m'a doublé et l'emporte. C'est dommage mais c'est déjà rassurant de me voir à ce niveau de retour de blessure.
 
       crédit photo : images de France3, montage vidéo de Simon Favre mon ami, ex-coéquipier et webdesigner !


nans neters Tour de l'Ain - étape 2

19/05/18 - Tour de l'Ain - étape 2 - 2.1 - 8ème

Nous rentrons dans le vif du sujet aujourd'hui avec une étape très accidentée. Au menu pas moins de 7 GPM : la côte de Treffort, la côte de Grand Corent, la côte de Mérignat, le col du Vieux Cerdon, le très difficile col du Berthiand, la côte de Matafelon et enfin la côte de Samognat avant de plonger sur l'arrivée jugée à Arbent.
 
J'ai fait tout le début de course en gestion, dans les roues sans me soucier de l'échappée. Ensuite la course s'est décantée au fil des kilomètres. Plus la course avançait et mieux je me plaçais. Les 50 derniers kilomètres je n'ai pas quitté les dix premières positions, j'étais très attentif, surtout à la Groupame-FDJ avec Vichot et Gaudu. Mais peut-être un peu trop focalisé sur eux.
Dans les deux derniers GPM j'ai manqué d'informations, nous étions un petit groupe mais je pensais qu'il y avait encore Chevrier et notre leader Gallopin. J'étais placé en 3ème position derrière Vichot et Gaudu qui roulait. Je me suis fait surprendre par des coureurs qui ont attaqué de derrière. Je pensais qu'un de mes deux coéquipiers était là à observer ce qu'il se passait et se tenait prêt à suivre les attaques. Mais non, ils venaient d'être décrochés. C'est dommage parce que j'avais les jambes pour accompagner ces hommes (Edet, Taaramäe, Moreno). Seul de l'équipe, dans le dernier GPM j'ai pris la décision d'attaquer. On se détache à six derrière les trois hommes de tête. Sur le sommet, Vichot a vu que j'étais à fond et il en a profité pour relancer et me distancer. Ils réussissent à rentrer sur la tête à quatre coureurs. Derrière nous sommes deux en "chasse-patate". Devant la jonction se fait, ils sont sept, ils collaborent et creusent l'écart. Je dois me contenter de la 8ème place. C'est dommage, il ne m'a pas manqué grand chose pour jouer la victoire.
Javier Moreno l'emporte après que Nicolas Eddet ait été discalifié pour avoir pris un rond-point à l'envers à deux kilomètres de l'arrivée.
 
         crédit photo : Zoé Soullard


nans neters Tour de l'Ain - étape 1

18/05/18 - Tour de l'Ain - étape 1 - 2.1 - 47ème

Cette première étape quasiment toute plate entre Saint Vulbas et Montrevel en Bresse était clairement dédiée aux sprinteurs. Quatre coureurs de "petites équipes" étrangères se sont portées à l'avant. Derrière avec le vent majoritairement de face la journée a été tranquille. Les Vital Concept (pour Lorenzo Manzin), Clément Chevrier (pour Samuel Dumoulin) et un Cofidis (pour Hugo Hofstetter) ont assuré le tempo.
L’étape s’est un peu animée lorsque la Groupama-FDJ a tenté un petit coup de bordure à 30 kilomètres de l'arrivée. Tout le collectif AG2R La Mondiale était bien mobilisé, mais le peloton n'a pas cassé. En fait l'étape était presque trop facile pour espérer faire des écarts dans le final puisque tout le monde était encore frais et en mesure de produire une accélération, qui plus est, protégé dans la roue de ceux qui tenterait d'attaquer avec le vent de face.
L'étape s'est donc jouée au sprint massif. Je suis intervenu pour Sam en placant l'équipe des 3,5 km presque jusqu'à la flamme rouge puis je me suis écarté et termine dans le peloton. Derrière moi se trouvaient Tony Gallopin, Julien Duval et enfin Samuel qui s'est fait enfermer dans le sprint et qui doit se contenter d'une 8ème place.. ce n'était pas vraiment le résultat escompté puisque c'était largement accessible mais ce sont les aléas d'un sprint !
 
         crédit photo : Zoé Soullard


nans neters 4 Jours de Dunkerque - étape 4

11/05/18 - 4 Jours de Dunkerque - étape 4 - 2.HC - 57ème

Aujourd'hui nous avions 100 kilomètres en ligne et quatre tours et demi d'un circuit autour du Mont St Eloi où était jugée l'arrivée au terme de 750 mètres de bosse.
Julien Duval a pris part à une échapée à 3. Il aura été très fort se faisant reprendre en dernier survivant de l'échappée à seulement un tour de l'arrivée à 15 kilomètres. De le peloton le circuit final aura été musclé avec plein de relances dans tous les sens, des faux-plats, le Mont St Eloi, des endroits à la limite de la bordure, le peloton tendu tout en file à plus de 70 km/h... la sélection se fait par l'arrière. Pourtant, la victoire sera jugée au sprint entre les meilleurs sprinteurs / puncheurs ! Samuel Dumoulin autour de qui nous avons travaillé toute la journée termine 4ème. Nos deux leaders Alexis Gougeard et Samuel Dumoulin sont encore bien dans le jeu pour la victoire finale à seulement 12 secondes du leader Coquard grâce aux bonifications qu'il a pris en remportant l'étape. Le général devrait se dessiner demain sur les pavés du Mont Cassel.
 
Demain je ne serai pas au départ de la 5ème étape, par mesure de sécurité. Mes 4 Jours de Dunkerque auront donc bien duré 4 jours et non 6 !!
Rendez-vous vendredi prochain pas loin de la maison sur les routes du Tour de l'Ain !
 
         crédit photo : B'TWIN Village


Calendrier

Cliquez sur les mois pour afficher les évènements.

Archives

Palmarès

Cliquez pour consulter mon palmarès depuis mes débuts.

Palmarès

Mes articles de presse

Presse